GameOsphère est un blog 100% participatif dans son traitement de l'actualité jeux-vidéo (consoles et PC). Tout membre inscrit peut participer en évaluant les articles qu'il consulte mais aussi en publiant les siens; les meilleurs rédacteurs sont rémunérés tous les mois.

En savoir plus
 
    • adamschule85 : Very interesting information! Perfect just w...
    • adamschule85 : This may possibly be quite helpful for some ...
    • adamschule85 : You can definitely see your enthusiasm in th...
    • adamschule85 : I know this is kinda off topic however I’d f...
    • adamschule85 : I appreciate you writing this article plus t...
    • adamschule85 : I am a devotee of your website. Keep up the ...
    • adamschule85 : I commend the instructive article you provid...
    • adamschule85 : Very interesting details you have observed, ...
    • adamschule85 : Easy to need methods that obviously affair, ...

    Test

    X360 PS3 PC

    [Test] Aliens vs Predator

    Posté par Loulou le 16/05/10 à 14h01

    Surfant sur la mode des cross-over [mélange de deux univers], Dark Horse Comics avait réuni en 1989 les deux races extraterrestres fictives les plus terrifiantes, à savoir les Xénomorphes et les Yautja, les Aliens et les Predators dans une série de comics. Cette nouvelle licence issue de ce cross-over est depuis une quinzaine d'année extrêmement prolifique. Série de comics, quatre jeux vidéo et deux films approfondissent l'univers de ces deux créatures.

    Comme une sorte d'hommage à son excellent "Aliens vs Predator" sorti en 2000, le studio de développement Rebellion remet le couvert avec cette version Next Gen de l'affrontement toujours aussi attendu entre les Aliens et les Predators.

    L'affreuse société Weyland-Yutani, visant à "créer des mondes meilleurs" en colonisant des planètes est encore une fois au centre de ce conflit. Derrière cette façade, la société à pour but d'"apprivoiser"  et de comprendre les Aliens et d'obtenir l'incroyable technologie des Predators. Évidemment, la société à toujours pas compris que c'est en tapant dans la fourmilière que l'on s'attire des problèmes. Lorsque Weyland-Yutani contrôle mal son élevage de Xénomorphes et qu'elle fait des recherches dans un temple Predator situé sur la même colonie, le résultat ne peut qu'être déplorable. Surtout si une équipe de Marines coloniaux débarquent pour arranger le problème.

    Comme vous pouvez le voir, l'intérêt du jeu ne se porte pas sur le scénario,  mais bien sur la manière de le parcourir. En effet, le joueur pourra contrôler chacune des trois races à savoir le "sujet numéro 6" Alien, un jeune Predator ayant tout juste accédé à son titre de chasseur d'élite et un nouveau venu chez les Marines coloniaux. Le déroulement n'étant pas figé, vous pourrez commencer le scénario avec une race et changer avec l'une des deux autres après chaque mission, sauf que vous aurez probablement un peu de mal à suivre.

    Le gameplay du Marine se rapproche le plus d'un FPS Survival Horror dans la lignée de F.E.A.R. Perdu au milieu de ce conflit, il se retrouve la plupart du temps dans des installations coloniales, plongées dans le noir. Ses meilleurs "atouts" sont une pauvre lampe et des feux de détresse illimités, offrant une meilleure luminosité mais demandant un temps de recharge certain avant d'en réutiliser. Le Marine est fragile et ses déplacements sont lourds, ce qui met constamment le joueur en difficulté face à un Xénomorphe extrêmement vif et un Predator expert en camouflage. Afin de renforcer l'ambiance stressante, le Marine dispose d'un détecteur de mouvements assez aléatoire dans sa fiabilité. Même si le coté Survival Horror fonctionne vraiment bien, le gameplay du Marine est vieillot et manque de profondeur. Vous ne pourrez ni vous accroupir ni viser précisément en mode Iron Sight, ce qui fait parti, de nos jours, des composantes classiques d'un FPS. Cette campagne reste toutefois la plus longue, avec environ 4h de jeu. 

    Le "sujet numéro 6" Alien est tout le contraire du Marine. Il est rapide, puissant, vif et totalement invisible dans le noir. Si l'humain est chassé, l'Alien est alors le chasseur et cherche à venger sa reine, exploitée et humiliée par Weyland-Yutani. Le gameplay se résume essentiellement à rester dissimulé, casser les lumières, attirer un ennemi dans un guet-apens, l'éliminer d'une manière plus ou moins gore, et se faufiler dans l'ombre. L'Alien est fragile, quelques balles suffisent pour le tuer, d'où l'importance de la discrétion. Il peut se déplacer au plafond, sur les murs, faire des bonds conséquents et tout ceci demande un minimum d'adaptation. Malheureusement, lorsque le joueur s'habitue à la prise en main de l'Alien, la campagne se termine car il faut pas plus de 2h pour en voir la fin. Malgré tout, le coté instinctif et brutal de l'Alien reste jouissif et aurait été un vrai plus si sa campagne n'était pas si courte.
    Le Predator quant à lui dispose d'une ribambelle d'accessoires et d'équipements propre à son espèce lui permettant de chasser en toute discrétion. La plupart de ses équipements sont "centralisés" sur son poignet de force, il lui permet d'utiliser son camouflage optique, d'activer son canon à plasma ou ses mines. Le point négatif de ces armes est qu'ils sont gourmands en énergie, qu'il faudra recharger en piratant des générateurs. De plus, l'utilisation de ces armes désactivent le camouflage optique, rendant le Predator visible et donc vulnérable. On optera plus pour le disque et la lance, débloquables en milieu de partie. Le Yautja dispose aussi d'une vision infrarouge et une vision Alien, lui permettant de discerner ses ennemis dans un environnement donné. De par son imposante taille, le Predator est lourd mais peut effectuer d'impressionnants bonds pour prendre de la hauteur ou échapper à un tir ennemi. Furtif pour les humains, les Aliens le repèrent facilement, ce qui imposera au joueur des phases de combats au corps à corps assez désagréables au final. Il faudra pas plus de 3 ou 4 heures pour finir la campagne.

    Graphismes : 15/20
    Le joueur passe le plus clair de son temps dans les mêmes environnements. Assez variés, ils sont au final plutôt bien détaillés et riches. L'ambiance, aussi différente qu'elle soit pour chaque race plonge le joueur dans son personnage.
    Gameplay : 14/20
    3 gameplay différents, un humain plongé dans le noir, un Xénomorphe vengeur et bestial, un Predator chasseur et puissant. Tous les trois se complètent mais sont plombés par une durée de vie faiblarde et quelques défauts vieillots. Dommage.
    Durée de vie : 11/20
    Le point faible du jeu, il faudra entre 10 et 12h pour finir les 3 campagnes. La rejouabilité est faible et compte sur un mode online assez décevant car mal équilibré.
    Ambiance Sonore : 15/20
    Les fans s'y retrouveront. Les cris de l'Alien, la langue du Predator et les sons du changement de vision caractéristique, tout y est reproduit à merveille. Les doublages sont correctes et les musiques accompagnant le joueur s'adaptent aux situations.
    Originalité : "original dans son genre"
    ...dû à ses trois campagnes distinctes mais reliées par le même scénario.
    Note Globale : 15/20

    Les fans de la série ou d'univers science-fiction seront comblés. Intense et varié, chaque campagne à ses points forts mais malheureusement trop de points faibles. Les néophytes seront probablement un peu perdus.




    -La licence Alien vs Predator.
    -La bande son qui parlera aux fans.
    -Ses finish-moves gore à souhaits.


    -Des déplacements rigides et un peu bâclés.
    -Une réalisation artistique tout juste au niveau.
    Vous devez être connecté en tant que membre pour pouvoir noter et envoyer des alertes sur un article.
    Cliquez ici pour vous inscrire (gratuit et rapide).

    Notez cet article :

    • Currently 5.00/5

    Note: 5.0/5 (2 votes)


    Voter pour un article vous rapporte 10 points; laisser un commentaire vous rajoute 15 points.

    6 COMMENTAIRES


    Posté par Greil 93 :
    le 16/05/10 à 17:52
    Très bon test, mais malheureusement je suis pas d'accord avec toi ...

    Pour moi ce jeu est aberrant, après les précédents jeux qui datent de quelques années maintenant qui étaient juste enormissimes, là on se retrouve avec un jeu tout juste moyen ... Les campagnes sont ininteressantes pour la plupart hormis celle du Predator, les deplacements et le corps a corps sont extremement mal foutus bref c'est du foutage de gueule ...
    Et le live qui est sensé être l'atout majeur de cette version est également mal faites, avec une partie dependant de la connection du chef d'equipe, les maps bancales, des temps de chargement trop long alors que les graphismes sont pas supers ...

    Bref moi je n'aime pas du tout ce jeu x) mais je ne suis pas objectif
    Posté par Loulou :
    le 16/05/10 à 20:42
    Y'a pas de "malheureusement je suis pas d'accord", j'aime en discuter justement :).
    Ce jeu n'est pas exempt de défauts, il en est bourré. Mais en y jouant, j'ai remarqué que les défauts ne plombaient pas forcément le plaisir de jeu. Je préfère jouer à un jeu moyen, plutôt qu'un super jeu avec un énorme défaut. Tu vois ce que je veux dire?
    Alors j'ai peut-être pas été très objectif sur le test non plus, mais je l'ai trouvé plutôt fun dans l'ensemble.
    Posté par Greil 93 :
    le 16/05/10 à 20:55
    Ouais c'est sur que c'est mieux de jouer à un jeu moyen et c'est sur que le fun est plutot là, mais moi ça me suffit pas par rapport à d'autres fps bien mieux qui sont sur le marché quoi ... ET on a attendu très longtemps un nouvel AVP donc ça m'a fait l'effet d'une douche froide pour ma part
    Posté par Loulou :
    le 16/05/10 à 23:51
    T'as joué au premier AvP de Rebellion sur PC sorti en 2000?
    Posté par Smurff :
    le 18/05/10 à 14:17
    @Loulou : moi j'y ai joué, et j'ai kiffé. C'est le seul que j'ai essayé sur cette licence. Rien que de controler l'alien et pouvoir marcher sur les murs et les plafonds était excellent :)
    Posté par Loulou :
    le 19/05/10 à 00:37
    Je l'ai téléchargé pour 4€ sur Steam si je me souviens bien il y a peu. Et quelle belle surprise. Certes, il a vieillit, mais il reste toujours aussi fendard! ;)

    Commenter cet article :

    Vous devez être connecté en tant que membre pour commenter les articles. Cliquez ici pour vous inscrire.